Aller au contenu | Aller au menu principal | Aller au sous menu  | Aller au menu divers | Aller à la recherche

Terre de Provence Agglomération

Menu principal

Terre de Provence Agglomération

Actualités

AccueilActualitésSanté, mobilité, logement…des problématiques entremêlées au cœur des préoccupations du contrat de ville

Santé, mobilité, logement…des problématiques entremêlées au cœur des préoccupations du contrat de ville

Publié le 15 octobre 2020

Santé, mobilité, logement…des problématiques entremêlées au cœur des préoccupations du contrat de ville

Ce jeudi 15 octobre, Corinne Chabaud, présidente, et Jocelyne Vallet, vice-présidente déléguée à la politique de la Ville et Action Sociale, en présence de Fabienne Ellul, sous-préfète de l’arrondissement d’Arles, ont accueilli les signataires du contrat de ville pour les quartiers prioritaires de la Ville (QPV) du centre historique d’Orgon, du centre ancien et de Roquecoquille à Châteaurenard à l’occasion du Comité de Pilotage.

Accueillant de nouveaux élus et partenaires (Marina Luciani-Ripetti à Châteaurenard, Serge Portal, maire d’Orgon et son adjointe Mme Angélique Clareton ainsi que M. Laurent Mercier, nouveau directeur du Pôle Emploi de Châteaurenard notamment), les caractéristiques principales des quartiers et des dispositifs ont été présentés.

Un focus a été réalisé sur l’Atelier Santé Ville, le volet santé du contrat de ville, qui en est en phase de diagnostic. Parmi les enjeux qui pourront ressortir, notamment l’absence de psychiatre libéral ainsi que le manque de certains spécialistes sur le territoire. L’état du bâti est préoccupant, notamment dans le cœur d’Orgon, avec des conséquences sur la santé. En effet, si le fait d’« avoir un logement » est un besoin fondamental, il n’est pourtant pas la garantie d’une santé physique et mentale, et encore moins d’un bien-être. Humidité, précarité énergétique, plomb, qualité de l’air intérieur, bruit, isolement, sur-occupation, insécurité de l’occupation… sont autant de facteurs influençant la santé.

La politique de la ville nécessitant une approche transversale tant les problématiques sont entremêlées, les questions de mobilité et d’accès au soin ont été évoquées : si le temps d’accès en voiture aux hôpitaux d’Avignon ou Cavaillon reste inférieur à celui constaté en région PACA et en France Métropolitaine, ces établissements étant situés hors territoire de la communauté d’agglomération, leur desserte en transport en commun relève exclusivement de la compétence de la région.

Enfin, l’appel à projets annuel va être lancé, concernant les problématiques notamment de soutien à la scolarité, de mobilité et d’amélioration du cadre de vie ainsi que de soutien à la parentalité notamment. Les modalités seront précisées dans la foulée.

 

 Retour á la page précédente

 Retour á la page précédente

Imprimer